Stage de Tai Chi style Chen, travail du Chan Si Gong

A deux semaines du départ pour la Chine, je ne pouvais rater l’occasion de participer à un nouveau stage de Tai Chi organisé par mon club ! Après un premier stage en début d’année, qui avait été mis en place pour travailler et approfondir l’apprentissage de la première forme du style Chen (Lao Jia Yi Lu), cette nouvelle journée consacrée à la pratique du Tai Chi Chuan nous a vraiment permis d’aller plus loin dans l’exercice du Chan Si Gong, que nous appelons également « enroulement du fil de soie ». Cet exercice a pour but de former progressivement un centre de force du corps humain, situé à quelques centimètres en dessous du nombril, qu’on appelle le Dantian en Chinois, et qui serait en quelque sorte le « siège » de cette fameuse énergie interne dont nous cherchons à comprendre le fonctionnement à travers la pratique des arts martiaux chinois. Pour montrer que tous les arts martiaux ont une origine commune, sachez que ce centre de force est également connu au Japon où les pratiquants de Karaté l’appelle Tanden (on parle aussi de Hara), ou encore en Corée où il est connu sous le nom de DanJeon.

Taiji Rouge Cèdre

Les pratiques martiales liées au Taoïsme et au Bouddhisme sont la plupart du temps centrées sur un travail avec ce Dantian, dans le but d’atteindre une plus grande maîtrise des pensées et des émotions, et finalement atteindre l’état de « Samadhi », terme bouddhiste qui exprime un état de concentration extrême, dans lequel l’esprit et le corps ne font qu’un, sans aucune perturbation émanant du mental. Facile à dire, mais c’est en réalité un travail long, répétitif et très rigoureux !

Taiji Chen

Chen Taiji Sword

Quoi qu’il en soit, cette journée a été très bénéfique pour tous ceux qui y ont participé ! Christine Ripart, notre professeur de Tai Chi, s’est rendu à la fin du mois de mars au village de Chenjiagou en Chine, où la famille Chen enseigne les arts martiaux aux pratiquants du monde entier. Elle s’est ensuite rendu à Wudang, lieu dont elle m’a dit le plus grand bien, ce qui m’encourage pour mon départ ! Je la remercie pour tous ses précieux conseils, et je suis heureux d’avoir pu être initié à la pratique du Taiji par un si bon professeur. Nous ne reverrons en 2011, normalement…


Taiji 13, Ba Gua Zhang, et Xuan Wu Quan, pour commencer !

Wudang Taiji Ba Gua Zhang Xuan Wu QuanHé oui, une fois à Wudang, il va bien falloir s’y mettre tout de suite, alors autant que je sache déjà quelles formes je souhaite apprendre dans un premier temps, ce qui m’évitera de perdre du temps à choisir sur place. J’ai donc sélectionné trois formes pour débuter (et c’est déjà pas mal…), qui sont :

- Taiji 13
- Ba Gua Zhang
- Xuan Wu Quan

Je vous les présente ici assez rapidement, et je détaillerai les origines et principes de chacune de ces formes dans des articles dédiés un peu plus tard. Le Taiji 13 est, comme son nom le laisse supposer, une forme de « Tai Chi » (vous le verrez plus souvent écrit de cette façon en France), qui a été créée par Zhang Sanfeng, et qui se base sur 13 mouvements, qui s’inscrivent dans 60 postures. Le tout est bien sûr exécuté de façon lente et harmonieuse, comme dans toute forme de Taiji.

Get the Flash Player to see this content.

Le Ba Gua Zhang, qui peut se traduire littéralement par « paume des huit trigrammes », est une forme originaire du nord de la Chine, et qui est bien différente du Taiji que j’ai déjà présenté. Les mouvements de base du Bagua s’inspirent de phénomènes astronomiques, qui décrivent une marche autour d’un point, de la même façon que la Terre tourne autour du Soleil. Comme pour les autres formes, je vous donnerai plus de détails dans un article qui lui sera entièrement consacré.

Get the Flash Player to see this content.

Le Xuan Wu Quan est une forme composée de 53 mouvements, dont certains sont exécutés de façon rapide, et d’autres, bien plus lentement (le principe du Yin et du Yang, du lent et du rapide, de la souplesse et de la force, j’y reviendrai…). Avant de visionner cette dernière vidéo, sachez que ces trois formes sont exécutées par Maître Chen Shiyu, dont je serai un élève dans peu de temps, sauf en cas de changement de programme.

Get the Flash Player to see this content.


Les articles sur Wudang publiés sur le blog Miwim

Blog MiwimUne petite information concernant quelques articles que j’avais publiés sur un autre blog avant de lancer ce nouveau blog dédié à mon voyage en Chine. Vous pouvez donc trouver sur le blog Miwim cinq articles qui ont été rédigés entre septembre 2009 et janvier 2010. Une petite série qui était destinée à introduire les arts martiaux internes chinois et particulièrement ceux pratiqués à Wudang, mais qui traite aussi de différents autres arts martiaux (dont le Karate Kyokushinkai de Masutatsu Oyama Sensei), et de plusieurs autres sujets qui seront tous détaillés sur ce blog dans de futurs articles, comme le Qi Gong, la médecine traditionnelle chinoise, la médecine énergétique, les « miracles » réalisés par certains grands Maîtres, et bien d’autres choses !

Vous trouverez donc dans ces articles « à boire et à manger » comme on dit, tout en restant proche des arts martiaux cependant. Voici les cinq liens qui vous permettront de lire (ou pour certains, de relire) ces articles :

Vous y trouverez de nombreuses vidéos, dont beaucoup de démonstrations de différentes formes de Wushu. Concernant la médecine ancestrale chinoise, jetez un œil à l’article 2/5, et regardez donc la première vidéo cette page. Cela vous donnera un aperçu de la façon dont certains Maîtres en Qi Gong peuvent guérir les gens, de la même façon que mon ami français qui vit en Chine, totalement guéri d’une façon similaire par un Maître chinois, alors qu’un accident l’avait placé en invalidité… Ce genre de « médecin » est malheureusement de plus en plus difficile à trouver, à cause d’une Chine nouvelle qui regarde désormais d’un mauvais œil ses propres pratiques ancestrales, qui ont pourtant contribué à sa grandeur, mais j’en parlerai en détail dans un autre article !