La Chine, les expériences, les rencontres, « la » rencontre ?

Après un périple de quinze jours dans le sud de la Chine, me voici enfin arrivé à Wudangshan ! Deux nuits passées chez Marc (qui m’a d’ailleurs préparé de délicieux repas), il était temps de m’installer dans mon école de Kung Fu… mais… avant de vous parler du voyage et des journées dans l’école, je tiens à évoquer ce qui a été mon intérêt principal durant ces trois premiers jours ici… Une chose à laquelle je ne m’attendais pas, mais s’est pourtant belle et bien produite :) Inutile d’entrer dans les détails, une photo sera surement plus « parlante ».

Rencontre en Chine

Puisque j’ai promis de vous parler de toute mon « aventure », je vous présente Zeng Shi Meng, qui se fait appeler « Dream », signification du mot « Mèng » en Chinois. Pour les non-anglophones (puisque je sais qu’il y en a parmi mes lecteurs), il s’agit du mot « Rêve » en français. Et pour les nuls en informatique, sachez que vous pouvez agrandir les photos simplement en cliquant dessus :) Mis à part ces quelques détails techniques, il y a une partie de la soirée que je ne raconterai pas… ho, une dernière chose, elle était présente dans cette école de Wudang uniquement pour une semaine, et je n’ai pu la voir que trois jours (deux jours et demi en fait), et je dirai que c’est bien comme ça, car je n’aurais jamais pu apprendre le kung fu correctement en sa présence :)

Quoi qu’il en soit, dans les mois à venir, je me rendrai dans la province du Guangxi, et plus précisément dans la ville de Nanchang, dans laquelle elle fait ses études. « A promise is a promise »… une deuxième pour la route ?

Zeng Shi Meng

Bon, en attendant, je me suis endormi à 3h30 et réveillé à 4h20, donc j’irai bien faire la sieste après le déjeuner du midi…


Hong Kong, et la pin-up chinoise du village de Shui Tau

Photo Chinoise0h21, deuxième jour à Hong Kong, je ne sais même pas pourquoi j’écris à une heure pareille, alors que mon corps me réclame très fortement un matelas et un oreiller… mais il fallait tout de même que je vous raconte la petite découverte insolite de cet après-midi ! Après un réveil, assez difficile puisque relativement tôt, et avec la bonne claque du décalage horaire, nous voici partis pour un petit tour dans Hong Kong et ses alentours. Petit repas assez sympathique dans Central (un des nombreux quartiers de Hong Kong), direction Shui Tau, au Nord de Kam Tin Rd, par le métro, puis le bus… arrivés à l’endroit indiqué par notre cher guide Lonely Planet, petite déception, pas grand chose à voir, des bâtiments restaurés et qui font malheureusement un peu « trop neufs », et complètement vidés de toute histoire. Fort heureusement, nous avons persévéré, et nous nous sommes aventurer un peu plus loin dans le village. Après un petit tour, nous voici devant un arbre qui semble être une véritable attraction, puisqu’une quinzaine de photographes armés d’objectifs monstrueux sont en train de le photographier ! Un arbre comme on en voit beaucoup ici, et qui enveloppe complètement des parties de mur en béton ou en briques, mais celui-ci semblait en effet particulièrement imposant, assez pour attirer autant de photographes ? Bien sûr que non ! Il s’agissait en fait de tout autre chose !

Nous décidons donc de nous approcher de l’arbre en question, guidés par notre curiosité. Ho, la belle surprise, voici qu’elle apparaît devant nous, la pin-up chinoise de Shui Tau (oui oui, il y a bien une pin-up là bas…), placée sous la voûte naturelle créée par l’arbre ! Petites poses sexy, tenue très légère, ensemble assez agréable, mais de là à attirer autant de photographes… Nous n’avons posé aucune question, mais elle semblait amusée de voir des occidentaux s’arrêter, puisqu’elle s’intéressait au moins autant à notre petit appareil photo qu’aux mastodontes optiques braqués sur elle ! Pour le souvenir, petite photo, qui sera classée dans la catégorie insolite, puisque le fait de tomber sur un shooting photo sexy en plein milieu d’un village tel que Shui Tau était vraiment improbable.

Pin-up chinoise

Retour dans la soirée, non loin de Tsim Sha Tsui (là où se trouve notre chambre), pour faire un petit tour dans le marché de nuit. Une petit tour qui aura été bien grand finalement, puisque ce marché s’étale sur plusieurs rues, couvrant une surface impressionnante ! Malheureusement, plus de batterie dans l’appareil, donc aucune photo du marché à vous proposer. Sachez juste qu’on y trouve de tout et n’importe quoi, et surtout n’importe quoi… babioles dans intérêts, produits contrefaits, vêtements, nourriture, sex shops, globalement tout ce qu’on peut trouver dans les rues de Hong Kong est concentré dans ce marché, à quelques exceptions près. Quelques photos de la journée…

Crevettes Bubba Gump

Forrest Gump en Chine

Globalement, et avec un peu de recul, je dirai que Hong Kong est une ville de dingue ! C’est vraiment un autre monde, une autre « sphère », que je trouverai tout de même totalement insupportable sur le long terme. Véritable concentré de terreur, où la société de consommation est représentée dans toute sa « splendeur » (ou plutôt son horreur…), cette ville vous donne l’impression de déambuler au beau milieu d’une foule de zombies, qui regardent droit devant eux, sans jamais échanger un regard, se ruant des dans centres commerciaux démesurés, y dépenser leurs dollars afin d’acquérir le dernier gadget inutile qu’ils se sont mis en tête d’acheter… C’est une description un peu raccourcie, mais c’est bien comme ça que ça se passe !

Hong Kong

Hong Kong